Comment choisir un bon site de téléchargement de logiciel ?

Le plus souvent à l’achat d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette, les fonctionnalités incluses sont limitées. C’est pourquoi, il faut recourir au téléchargement de logiciels pour pouvoir bénéficier de fonctionnalités supplémentaires. Toutefois, parmi la multitude des sources de téléchargement, il est souvent difficile d’orienter son choix et nombreuses sont les déconvenues – techniques ou judiciaires -lorsque la sélection est accomplie avec trop de légèreté.

1. Privilégier le site de l’éditeur officiel du logiciel.

a – Le risque judiciaire.

Bien que l’Internet ait souvent été assimilé à la gratuité et que l’on trouve un grand nombre de logiciels gratuits sur la Toile, il demeure que le logiciel est une création protégée par des directives européennes et le code de la propriété intellectuelle. Aussi, il faut se méfier des sites de téléchargement qui ne respectent pas la réglementation en vigueur, en proposant des logiciels « piratés ». Le téléchargement illégal est en effet assimilé à un acte de reproduction, susceptible d’entraîner des sanctions pénales au titre du délit de contrefaçon.

La légalité des logiciels proposés par les sites de téléchargement constitue donc un critère pour la sélection d’un programme informatique. La plupart des logiciels sont mis à disposition via des plateformes de téléchargement officielles qu’il convient de privilégier.

b – L’entrave technique et le danger des logiciels malveillants.

Cette solution doit d’autant plus être choisie que la plupart des logiciels, dont la source est douteuse, présentent des dangers pour la sécurité des données de l’utilisateur, mais également pour l’utilisation normale des appareils. Modification du moteur de recherche sans consentement, ouvertures intempestives de fenêtres de publicité, messages d’alerte révélant une infection virale, figurent parmi les désagréments souvent constatés qui peuvent aller jusqu’à rendre un matériel inutilisable. Plus grave encore, le vol et l’utilisation de données personnelles au moyen de « keyloggeur » par exemple, logiciel dissimulé dans un hôte permettant de récupérer toute l’activité d’un appareil. De tels procédés peuvent conduire à des usurpations d’identité ou à l’ utilisation fraudeuse de moyens de paiement.

2. Quelques sources de téléchargement réputées sûres.

Certains sites, qui ont pignon sur référencement, sont à proscrire en raison des programmes additifs qu’ils recèlent. Tel est le cas des sites comme « 01.net », « toucharger.com » ou encore « softonic ». D’autres, au contraire, sont reconnus comme étant des sources sûres à l’instar de « malekal.com », « commentçamarche », « info-du-net » ou encore « framasoft » pour les logiciels libres. Par ailleurs, certains logiciels permettent aussi d’analyser les contrats de licence et d’alerter l’utilisateur sur la présence de programmes indésirables à travers une liste de mots clefs potentiellement néfastes.

En matière de téléchargement de logiciel, il convient de se souvenir de cette prescription parentale de notre enfance selon laquelle il ne faut pas ouvrir la porte à un inconnu…

Comments are closed.