VideoStitch lève 2 millions d’euros avec son logiciel de vidéo 360°

VideoStitch, une startup française spécialisée dans les logiciels d’assemblage vidéo vient de décrocher un financement de 2 millions d’euros auprès du fonds d’investissement d’Alven Capital et de plusieurs business angels, incluant Xavier Niel et Daniel Marhely, le co-fondateur du service de streaming musical Deezer.

Une ligne de logiciels d’assemblage vidéo innovants

 

La jeune pousse VideoStitch est déjà bien connue des passionnés de vidéo et de réalité virtuelle grâce à ses logiciels de vidéo qui permettent de produire des films 360° et en 3D. La toute jeune entreprise (elle a été fondée en 2012) affirme avoir déjà séduit plus de 700 clients professionnels répartis dans 45 pays.

 

Pour travailler des séquences réalité virtuelle, la vidéo s’impose à l’heure actuelle comme le meilleur support média, et la multiplication des outils de post-production augmente son efficacité.

 

VideoStitch doit son succès à sa capacité à enregistrer une scène en live, directement et sans nécessiter de montage préalable et de littéralement téléporter le sujet à l’endroit précis où est physiquement installé un dispositif multi-caméras.

 

En plus de faciliter et accélérer le montage de vidéos, le logiciel vidéo de VideoStitch ont l’avantage d’être compatibles avec tous les types de caméras, pour ne citer que les nouvelles stars du segment, les caméras GoPro, ainsi que le casque Oculus Rift. Autre avantage très apprécié, les utilisateurs peuvent assister à des cours comme dans le système présentiel ou discuter avec des amis comme s’ils se trouvaient dans la même pièce.

 

Développement international grâce à une levée de fonds de 2 M€

 

Les 2 millions de fonds collectés doivent servir à développer sa gamme de produits avec des fonctionnalités supplémentaires pour les applications existantes et de nouvelles solutions visant à faire vivre des expériences exceptionnelles aux utilisateurs.

 

Pour les deux cofondateurs de VideoStitch, Nicolas Burtey et Aksel Piran, la vidéo 360° 3D prend une place grandissante du fait de son rôle de point de rencontre entre la vidéo en réalité virtuelle et le réel.

 

La startup prévoit également d’étoffer ses équipes, en particulier à l’étranger, car cette société basée à Paris possède également des bureaux à San Francisco et de continuer à contribuer activement à la révolution apportée par la vidéo en réalité virtuelle au quotidien.

 

Autant d’éléments qui vont asseoir sa position de leader sur les marchés des logiciels d’assemblage de vidéo 360° et de la réalité virtuelle, des secteurs au fort potentiel de croissance, ce qui explique le choix d’investissement d’Alven Capital.

 

Comments are closed.